Retour aux rubriques

Informations et règlementations

Vous avez besoin de voir plus clair concernant les règlementations en vigueur ? C’est par ici !

Informations

Les 10 freins majeurs à la conversion vers l’électrique :

  • L’autonomie limitée
  • Le temps de recharge parfois très long
  • Le faible nombre de bornes publiques accessibles aux professionnels, la multiplicité des réseaux de recharge
  • Le prix d’achat
  • Le manque de garantie du prix de revente ou reprise du véhicule après une période d’exploitation par l’entreprise
  • Le manque de fiabilité des bornes de recharge accessibles aux professionnels
  • Le temps nécessaire pour la bonne compréhension de tout l’écosystème
  • Le poids de l’habitude qui nécessite une conduite du changement
  • L’empilage de mécanisme d’aide à l’achat (local, gouvernemental, sur véhicule, bornes, en fonction de la nature et taille de la société)
  • La maitrise des coûts dans les nouveaux domaines comme la maintenance, le coût de recharge en itinérance, la franchise de parking…

C’est la raison pour laquelle Watèa vous accompagne sur tous ces points.

Au dépôt, à domicile, en charge rapide ou en itinérance : quels que soient vos besoins, nous avons une solution de recharge. Nos équipes viennent vérifier la capacité de votre réseau électrique puis installent les bornes sur votre site. Pour les recharges sur votre trajet, nous vous donnons accès à un réseau de bornes déjà existantes, fonctionnant et accessibles pour votre véhicule.

En un mot, Watèa s’occupe de tout !

Le jour J, nous sommes là pour assurer la livraison des véhicules et vous aider à mettre en route votre flotte. Pour vous accompagner dans la prise en main des véhicules, des bornes, et des outils digitaux, nos équipes se déplacent sur site. Nous prenons alors le temps de répondre à toutes vos questions et de former les chauffeurs. Vous connaissez votre interlocuteur et il est à votre disposition.

Notre abonnement vous permet de lisser les coûts d’usage : vous payez tous les mois le même prix, sur toute la durée de votre abonnement.

Un véhicule propre est un véhicule produisant peu ou pas d’émissions polluantes lors de son utilisation.

Ces émissions polluantes sont calculées par unité de charge transportée (ou par personne) au kilomètre.

En pratique, aucun véhicule n’est réellement propre. Tous émettent des polluants et des gaz à effet de serre lors de leur fabrication, de leur utilisation et de leur fin de vie.

On distingue les véhicules « zéro émission », qui n’émettent aucune pollution directe (d’échappement), des véhicules décarbonés, qui émettent peu ou pas de CO2.

La transition énergétique est la transition de véhicules thermiques vers des véhicules électriques.

La transition écologique est une évolution vers un nouveau modèle économique et social, un modèle de développement durable qui renouvelle nos façons de consommer, de produire, de travailler, de vivre ensemble pour répondre aux grands enjeux environnementaux, ceux du changement climatique, de la rareté des ressources, de la perte accélérée de la biodiversité et de la multiplication des risques sanitaires environnementaux.

Une voiture électrique est un véhicule dont le moteur électrique est alimenté par une batterie ou une pile à combustible hydrogène stocké dans le véhicule. Plus écologiques que les automobiles à moteur thermiques (essence, diesel, GNV), ces voitures existent depuis la fin du XIXe siècle, mais sont commercialisées seulement depuis la fin du XXe. Ils ne rejettent pas de polluant à l’usage (CO2, Nox, Particules fines…)

9 bonnes raisons raison de passer à l’électrique :

  • Les voitures électriques sont en effet beaucoup plus propres puisqu’elles n’émettent pas de CO2 ni de particules à l’usage. Cela contribue ainsi à une meilleure qualité de l’air en ville
  • Une mobilité facilitée, notamment en centre-ville dont l’accès est soumis à une circulation restreinte dans certaines villes
  • Une expérience de conduite plus fluide et plus silencieuse, la pollution sonore urbaine étant fortement réduite
  • Un confort de conduite plus agréable grâce à l’absence de vibrations du moteur
  • Une absence d’odeurs
  • Une meilleure image de marque de l’entreprise
  • Un argument de fidélisation pour les chauffeurs du fait du confort d’usage et du caractère écologique
  • Une durée de vie plus importante
  • Une maintenance extrêmement limitée, permettant de diminuer l’empreinte écologique des véhicules puisque le véhicule dure plus longuement, qu’il y a moins de pièces à changer. Par ailleurs, les temps d’arrêt pour maintenance sont très réduits et l’exploitation du véhicule est de ce fait supérieure à un véhicule thermique

Règlementations

Dans le périmètre d’une ZFE, seuls les véhicules les moins polluants ont le droit d’y circuler. Dans ces communes, comme Paris, Grenoble, Lyon et de nombreuses autres communes, votre flotte de véhicules utilitaires ne va bientôt plus pouvoir circuler et votre activité risque d’être impactée.

Afin de garantir la continuité de votre activité, Watèa s’occupe de tout et vous accompagne dans la durée dans la transition de votre flotte vers l’électrique.

Des zones à faibles émissions ont été mises en place dans 3 agglomérations : 

  • L’agglomération parisienne (40 communes dont Paris) ;
  • La Métropole de Grenoble (27 communes dont Grenoble) ;
  • La Métropole de Lyon.

En 2021, de nouvelles zones à faibles émissions mobilité sont en cours de création dans les métropoles de : 

  • Aix-Marseille-Provence ;
  • Nice-Côte d’Azur ;
  • Toulon-Provence-Méditerranée ;
  • Toulouse ;
  • Montpellier-Méditerranée ;
  • Strasbourg ;
  • Rouen-Normandie.

En 2025, toutes les grandes métropoles de plus de 150 000 ou 100 000 habitants devront avoir mis en place une ZFE. Des aides spécifiques à l’achat de véhicules propres pour les entreprises seront mises en place dans ces zones.

Une ZFE (zone à faible émission) est destinée à protéger les populations dans les zones denses les plus polluées. Dans le périmètre d’une ZFE, seuls les véhicules les moins polluants, en fonction de leur certificat Crit’Air ont le droit d’y circuler. Ce sont les communes qui fixent les périodes où la circulation est restreinte, les types de véhicules concernés (voitures, poids lourds, etc) ainsi que le niveau Crit’Air minimum pour pouvoir circuler.

Le certificat qualité de l’air Crit’Air est une vignette sécurisée, à coller sur le pare-brise du véhicule. Il indique sa classe environnementale.

Il existe 6 classes de certificats. Le certificat qualité de l’air permet de favoriser les véhicules les moins polluants :

  • Modalités de stationnement favorables ;
  • Conditions de circulation privilégiées ;
  • Possibilité de circuler dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) ou en cas de pic de pollution.

Le certificat qualité de l’air est obligatoire pour circuler dans les zones à faibles émissions mobilité instaurées sur certains territoires (Grenoble, Lyon et les communes à leurs alentours, Paris et une partie de la métropole du Grand Paris) ou pour circuler lorsque le préfet instaure la circulation différenciée lors de certains épisodes de pollution.

Vous n’avez pas trouvé réponse à votre question ?