Flotte d’entreprise : pourquoi et comment électrifier ses véhicules utilitaires ?

Publié : 22 Mar 2022 | Par : Bruno Janneau

Les ventes de véhicules électriques progressent. La PFA (Filière Automobile & Mobilités) anticipe une multiplication par cinq d’ici fin 2022 des ventes de voitures électriques 1. mais qu’en est-il des véhicules utilitaires électriques ? Doit-on se lancer maintenant dans l’électrification de sa flotte de véhicules utilitaires d’entreprise ? Quels sont les enjeux ? Est-ce que ça va coûter plus cher de rouler à l’électrique ? Ces questions, les gestionnaires de flottes et gérants d’entreprises se les posent au quotidien. Pour les aider, il existe des solutions comme le TCO véhicule électrique (Total Cost of Ownership). Cet outil calcule le coût réel total d’utilisation d’un VE. Associé à des solutions digitales, c’est de nombreux métiers qui vont accélérer leur productivité. Pour tout cela, l’accompagnement par une société spécialisée est une autre solution. Tour d’horizon des enjeux et solutions pour l’électrification des flottes de véhicules utilitaires.

Électrifier votre flotte d’entreprise : des enjeux autour des ZFE-m (Zones à Faibles Émissions de mobilité)

Électrifier votre flotte de véhicules utilitaires est une solution pertinente, surtout si votre entreprise (BTP, livraison du dernier kilomètre…) opère en zone urbaine. Les métropoles françaises se dotent d’outils législatifs qui impactent nos manières de travailler. C’est le cas des ZFE-m notamment, introduites par la loi LOM de 2020 2

Les ZFE-m sont déjà déployées dans certaines métropoles (Lyon, Grenoble, Paris et périmètre situé à l’intérieur de l’A86), quand d’autres vont l’être prochainement. À ce propos, une carte de ces zones existe. Un décret 3 a été publié en ce sens le 1er février 2022 pour étendre la mise en place avant fin 2024 des Zones à Faibles Émissionsà toutes les villes de plus de 150 000 habitants. Découvrez notre article complet sur le sujet.

ZFE de la métropole du Grand Paris

Des dérogations aux ZFE sont cependant prévues : véhicules d’intérêt général (intervention), transports en commun, associatifs, tournages, approvisionnement, citernes, convois exceptionnels, etc. Un article détaillant les mesures et dérogations aux ZFE est d’ailleurs disponible sur notre site.

Le cadre général des ZFE-m a pour objectif de réduire la présence des véhicules très polluants dans les villes. Dès lors, pour les gestionnaires de flottes, électrifier son parc de véhicules utilitaires est une solution intéressante. Cela peut même se révéler financièrement avantageux. Mais comment le savoir ?

Flotte d’entreprise BtoB : calculer son TCO (Total Cost of Ownership)

C’est simple, un outil permet de calculer et comparer, il s’agit du TCO (Total Cost of Ownership), soit Coût total de possession d’un véhicule. Comment calculer le TCO d’un véhicule électrique ? Voici les éléments à prendre en compte :

  • Prix d’achat ou de location des véhicules de la flotte, incluant les remises, ainsi que les éventuels frais administratifs et financiers qui y sont liés,
  • Le TCO tient également compte des avantages fiscaux, découvrez notre article sur le sujet.
  • Les coûts d’assurance, d’entretien et de maintenance,
  • Le carburant, ou l’électricité, en fonction du mode de propulsion de votre véhicule. Les mesures du cycle WLTP permettent de comparer des modèles entre eux,
  • Les charges fiscales, bonus et malus, et taxes,
  • La dépréciation du véhicule : ce critère tient compte de plusieurs facteurs, comme le kilométrage, la motorisation, l’entretien et l’image associée à votre véhicule.
  • D’autres coûts liés à l’utilisation du véhicule sont à prendre en compte : usage partagé ou non, sécurité du matériel transporté, etc. Le TCO n’est pas le seul indicateur de référence.

Indicateur précieux et fiable pour comparer vos choix, le TCO s’adapte aux véhicules électriques et aux flottes d’entreprises même si il ne fait pas tout. Il s’ajoute aux enjeux législatifs cités plus haut. Ces éléments combinés vous indiquent quels véhicules utilitaires choisir pour votre flotte. Et l’électrique représente assurément un choix d’avenir, tant par son acceptabilité environnementale que par son TCO qui peut être avantageux dans bien des cas. Néanmoins, des éléments non-mesurables dans le TCO doivent être considérés. Ils sont variables en fonction de l’usage des véhicules.

Les étapes de l’électrification de sa flotte d’entreprise

Opérer en zone urbaine est un enjeu crucial, notamment pour les e-commerçants, les professionnels du BTP et plus généralement les acteurs du dernier kilomètre.  Dans ce contexte, il est fort probable que le véhicule utilitaire électrique soit une réponse adaptée. Équiper sa flotte en électrique nécessite une approche stratégique et pragmatique.

Flotte de véhicules utilitaires légers électriques

1 – L’audit IRVE et véhicules

Partir du besoin. C’est la base indispensable pour bien construire la phase d’audit. Deux études sont opérées dans ce cadre :

  • Audit Infrastructure de Recharge de Véhicules Électriques dans votre entreprise : ce sont les fameuses bornes de recharge pour véhicules électriques. Si vous envisagez l’utilisation de véhicules utilitaires électriques pour votre flotte, des solutions de recharge s’avèrent indispensables. Durant cette étape, plusieurs questions vont être abordées : comment se charger ? À domicile, au bureau, sur une borne publique ? Quelle puissance électrique arrive jusqu’à mes bâtiments ? Quels travaux prévoir pour amener le courant jusqu’aux bornes situées sur le parking ? 
  • Choix du véhicule : En lien avec l’infrastructure de recharge, le choix du véhicule électrique utilitaire est tout aussi important. Autonomie, capacité de recharge, capacité d’emport, TCO, vont vous guider dans le choix du véhicule.
  • Pour un professionnel, d’autres critères sont à prendre en compte. Ils sont liés à son métier. Existe-t-il des outils disponibles pour permettre de travailler plus efficacement ? Gagner en productivité, assurer une continuité de service, et une prestation globale de qualité. Le choix de l’assurance est important. Tout autant que les services de maintenance et d’assistance.

2 – Le choix des services associés pour sa flotte d’entreprise

Enfin, en optimisant l’efficacité du véhicule utilitaire d’entreprise, il est possible de gagner du temps, et de l’argent. Si la formule paraît quelque peu désuète, des outils digitaux s’avèrent pourtant indispensables pour les professionnels :

  • Être en maîtrise de l’autonomie du véhicule : travailler, en étant rassuré. L’objectif, c’est de maîtriser l’autonomie du véhicule. Que ce soit pour le BTP ou la logistique du dernier kilomètre, le véhicule utilitaire électrique doit s’adapter à son utilisateur, et non l’inverse.
  • Des services associés innovants et pratiques sont demandés par les utilisateurs.
    • matériel onéreux transporté :il peut être utile qu’il soit connecté afin de ne pas l’égarer.
    • Véhicules électriques multi-usages : il est intéressant de pouvoir changer rapidement le contenu du stockage.
    • Plusieurs chauffeurs utilisent un même véhicule :il est intéressant de pouvoir faire un rapide constat entre chaque utilisation, et que plusieurs usagers aient accès au véhicule. Pour un gestionnaire, il serait également intéressant d’avoir un œil sur tous ses véhicules, en temps réel.

3 – La formation et l’onboarding

Cette phase est tout aussi indispensable. Conduire un véhicule électrique, c’est facile. Optimiser son utilisation au quotidien, c’est important. L’accompagnement au quotidien est dans ce cas très pertinent. Deux volets sont nécessaires pour bien maîtriser l’écosystème du véhicule électrique :

Formation à l'usage d'un véhicule électrique utilitaire
  • Pour le gestionnaire, il s’agit de connaître l’état de sa flotte d’entreprise, de la piloter au plus près des besoins des utilisateurs, de l’optimiser. Aujourd’hui, des outils existent pour répondre à ces problématiques, et piloter la flotte le plus finement possible.
  • Pour l’utilisateur, le chauffeur, l’important c’est aussi de gagner du temps dans l’exploitation, de se focaliser sur son travail. Les véhicules utilitaires électriques disposent d’outils pour gérer au mieux l’autonomie, et peuvent apporter de nombreux services supplémentaires.

TCO, véhicule électrique, augmenté et connecté : la gestion de flotte innove pour être plus efficace et productive

Le futur se prépare dès maintenant, et il est prometteur. En étant bien accompagné, le gestionnaire de flotte de véhicules électriques prend un temps d’avance sur la concurrence. Il profite aussi de nouveaux outils pensés pour augmenter la productivité. Des solutions innovantes émergent. Parmi celles-ci l’offre de mobilité électrique tout-en-un Watèa by Michelin est l’une des plus complètes. 

En amont. Watèa by Michelin a formé des Energy Transition Managers. Ces conseillers réalisent les audits et accompagnent les chefs d’entreprises et gestionnaires de flottes dans leurs projets d’électrification : audit IRVE, choix du véhicule et des prestations de maintenance, assurance, assistance, services digitaux. Cette étude permet à Watèa by Michelin de proposer une solution de mobilité électrique tout-en-un, via une offre d’abonnement unique sur le marché, sans coûts supplémentaires (prix fixe). 

Au-delà du TCO, des packages d’outils et services adaptés sont proposés aux professionnels dans l’abonnement tout-en-un. Objectifs ? Optimiser, réduire les coûts et se concentrer sur son business : 

  • Double numérique du véhicule : Le gestionnaire connaît toutes les caractéristiques de ses véhicules en temps réel, grâce au portail dédié,
  • Inventaire du matériel dans l’app chauffeur : terminé l’oubli d’outils, les allers-retours inutiles, la perte de matériel. L’app chauffeur pense à tout.
  • Partage du véhicule entre plusieurs utilisateurs grâce à des cartes d’accès,
  • Module d’aménagement interchangeable,
  • Check photo dans l’app pour assurer un suivi du véhicule entre chaque tournée chauffeur,
  • Ouverture et fermeture automatisées du véhicule.

Transition énergétique des flottes : Pour aller plus loin

L’offre Watèa by Michelin propose l’ensemble de ces éléments, en les regroupant dans une offre tout-en-un. C’est un dispositif idéal pour les gestionnaires de flottes de véhicules électriques d’entreprise.

Pendant, la phase de déploiement est tout aussi importante : la formation de l’équipe est assurée par les équipes Watèa by Michelin. Chauffeurs et gestionnaires sont impliqués, formés et accompagnés pendant le switch de la flotte.

Ensuite, Répondre aux besoins, évolutions, adaptations : les équipes Watèa by Michelin mettent un point d’honneur à ce que la transition énergétique de leurs clients soit un succès. 

Enfin, le futur, c’est maintenant : au niveau européen, français et local, les pouvoirs publics mettent en œuvre des outils législatifs visant à faire diminuer la pollution, en particulier dans les zones urbaines. Pour les véhicules utilitaires légers, les ZFE-m entrent en vigueur petit à petit. L’électrification des véhicules répond à de nombreuses problématiques, de même que les outils digitaux apportent un gain de productivité. Sur l’autonomie, l’hydrogène est un carburant qui peut s’avérer également pratique et adapté. Des solutions à l’hydrogène sont actuellement explorées, prototypées, et devraient être commercialisées dans les prochaines années… on reviendra dessus prochainement. 

Sources :

1 – PFA :https://pfa-auto.fr/transition-ecologique/

2 – Ministère de l’Écologie : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Guide_accompagnement_mise_en_place_ZFEM.pdf

3 – Legifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045100040

Prêt pour la mobilité verte ?
Watèa vous accompagne.

Découvrez nos solutions adaptées à votre entreprise, permettant une continuité de votre activité, l’amélioration de votre productivité et la rentabilisation de votre investissement. À chaque étape, nous vous accompagnons dans la transition énergétique de votre flotte.

Prenons rendez-vous. Nous verrons ensemble comment appliquer les nouvelles réglementations sans impacter vos finances

Contact